Violences contre les femmes : Darmanin annonce de nouvelles mesures

·1 min de lecture

Gérald Darmanin a annoncé jeudi de nouvelles mesures afin de faciliter le dépôt de plaintes pour violences conjugales ou viol, en réponse aux femmes qui dénoncent le mauvais accueil dans les commissariats sous le vocable "double peine". La présence d'un avocat au côté des femmes qui le souhaiteraient ne peut leur être refusée, ont notamment souligné le ministre de l'Intérieur et la ministre déléguée, Marlène Schiappa, dans un télégramme adressé aux préfets et dont l'AFP a eu connaissance.

>> LIRE AUSSI - Féminicides : "Il faut que les violences conjugales soient en haut de la pile des plaintes"

"Une priorité"

"La qualité de traitement de ces faits doit être une priorité", soulignent les ministres dans ce document, où ils formulent plusieurs recommandations. Gérald Darmanin développera ces nouvelles mesures lors d'un déplacement ce jeudi à Avignon et Carpentras. Les ministres expliquent, dans leur télégramme, qu'une "victime d'une infraction pénale, quelle que soit l'infraction qu'elle entend dénoncer, peut être accompagnée de son avocat si elle le souhaite lors du dépôt de plainte".

"Cette présence de l'avocat n'est pas obligatoire mais ne peut en aucun cas être refusée par les services de police et de gendarmerie". Cette clarification est bienvenue, car elle "devrait permettre aux victimes de porter plainte dans de meilleures conditions, dès les prochains jours", a réagi Me Rachel-Flore Pardo qui, avec une centaine d'autres avocats, s'est mobilisée ces dernières semain...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles