Violences contre les albinos: «ces dernières années, il y a beaucoup plus de signalements» à Madagascar

L'avocate Olivia Rajerison travaille avec plusieurs associations malgaches de lutte contre les discriminations sur une proposition de loi pour une meilleure protection des personnes « différentes ».

RFI : Les signalements de violences contre les albinos sont en hausse sur la Grande Île…

En Afrique subsaharienne, les attaques perpétrées contre des personnes albinos sont chose assez courante. Par contre, à Madagascar, cela s’est manifesté de manière plus flagrante ces dernières années. Depuis ces deux, trois dernières années, il y a beaucoup plus de signalements de violences. Je parle là par exemple de mutilations, d’enlèvements, de disparitions ou d’attaques de personnes albinos.

Pourquoi les albinos sont-ils des cibles à Madagascar aujourd’hui ?

À Madagascar, ces personnes albinos sont des cibles selon des croyances ou des mythes selon lesquels ils auraient des facultés de pouvoir guérir ou de pouvoir apporter des forces surnaturelles, dirait-on, ou bien leurs organes seraient utilisés à des fins de rite ou de sorcellerie. Et je pense que c’est à peu près le même phénomène qui a été signalé en Afrique subsaharienne.

La pauvreté ambiante fait que c’est un terrain encore plus propice à ces attaques

Est-ce qu’il y a une raison qui explique que le phénomène s’accentue ou semble s’accentuer depuis deux, trois ans, comme vous le disiez ?


Lire la suite sur RFI