Violences contre des élus: un moment républicain prévu à l'Assemblée ce mardi

·1 min de lecture
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand à l'Assemblée à Paris, le 30 novembre 2021. - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP
Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand à l'Assemblée à Paris, le 30 novembre 2021. - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

En ce jour hebdomadaire de questions au gouvernement (QAG), le président La République en Marche (LaREM) de l'Assemblée nationale Richard Ferrand fera une entrée particulière dans l'hémicycle du Palais-Bourbon ce mardi à 15 heures, selon nos informations. Un événement qui a vocation à s'inscrire dans le contexte d'agressions multiples de parlementaires en lien avec le vote du pass vaccinal.

À son arrivée ce mardi, le titulaire du Perchoir sera accompagné de tous les présidents de groupe en salle des pas perdus, et tous défileront au milieu de la Garde républicaine.

Prise de parole attendue

Richard Ferrand prendra ensuite la parole dans l'hémicycle afin de dénoncer les violences. Il rendra d'abord des hommages divers avant de conclure son adresse par les agressions d'élus.

Le dernier épisode de violences est survenu ce dimanche. C'est le député LaREM de Saint-Pierre-et-Miquelon Stéphane Claireaux qui a été visé par projectiles devant son domicile ultramarin, lancés par des opposants au pass sanitaire.

Fin décembre, Pascal Blois, député LaREM de l'Oise, a subi l'incendie de son garage en raison de son soutien à la politique sanitaire de l'exécutif.

876450610001_6290869357001

Plus de 300 plaintes d'élus déposées depuis juillet

Selon Gérald Darmanin, interrogé sur RTL ce mardi, plus de 300 plaintes pour "menaces de mort" ont été déposées par des élus nationaux ou "qui passent dans les médias".

D'après l'entourage du ministre de l'Intérieur, cité par l'Agence France-Presse (AFP), ces plaintes ont été déposées depuis le mois de juillet dernier et l'entrée en vigueur du pass sanitaire. De même source, 60 élus ont été menacés depuis le début de l'année 2022, soit en une dizaine de jours.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles