Violences conjugales: Schiappa annonce des "points contacts éphémères" dans les centres commerciaux

1 / 2

Violences conjugales durant le confinement: plus de plaintes mais moins de féminicides selon Schiappa

La secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a annoncé samedi l'installation de "points d'accompagnement éphémères" dans des centres commerciaux pour accueillir des femmes victimes de violences en temps de confinement où les déplacements sont limités. 

"Comme il est plus difficile de se déplacer, nous faisons en sorte que les dispositifs d'accompagnement aillent aux femmes", explique Marlène Schiappa dans un entretien au Parisien

Créés "en partenariat avec des associations locales, les services de l'État et Unibail-Rodamco-Westfield, gestionnaire de centres commerciaux", ces "points d'accompagnement éphémères" seront installés dans des locaux "permettant la confidentialité mais assez vastes pour accueillir les femmes en respectant les mesures barrières", détaille-t-elle.

Plusieurs points éphémères en Ile-de-France

La secrétaire d'État cite "dans un premier temps" pour la région parisienne So Ouest à Levallois-Perret, les 4 Temps à la Défense, Carré Sénart à Lieusaint, le Forum des Halles à Paris, ou les Ulis, et, dans le Nord, V2 à Valenciennes. 

"Dans un deuxième temps, Dijon, Rennes, Lyon… là où il y a un hypermarché ouvert", ajoute-t-elle, affirmant viser "une vingtaine de points dans les prochaines semaines". 

"En allant faire les courses, ces femmes trouveront une oreille attentive et un accès à leurs droits d'une manière innovante et efficace", estime-t-elle.

Une aide financière...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi