Violences conjugales : Schiappa promet des bracelets anti-rapprochements "en septembre"

·1 min de lecture

Invitée d’Europe 1 samedi matin, Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, a annoncé que les bracelets anti-rapprochements, dispositif destiné à éloigner les conjoints et ex-conjoints violents, seraient opérationnels à partir du mois de septembre.

Ces bracelets permettent immédiatement d’alerter les forces de l’ordre dès que le conjoint violent entre dans un périmètre défini.

Une baisse du nombre de féminicides depuis le début de l'année 2020

"On observe une baisse des féminicides depuis début 2020 et une baisse plus forte pendant le confinement. Il y ensuite eu une hausse au moment du déconfinement car on sait que la rupture est très souvent un acte déclencheur du féminicide. Nous restons mobilisés pour lutter contre les violences conjugales", a également déclaré Marlène Schiappa.

Dimanche dernier, le secrétaire général des Républicains et député du Lot Aurélien Pradié, à l’origine de la proposition de loi, avait dénoncé l'inaction du gouvernement concernant la lutte contre les violences faites aux femmes. Marlène Schiappa a expliqué ce délai entre le vote et la mise en place par "le temps de la démocratie", mais aussi par le délai pris par l’appel d’offre.

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :