Violences conjugales : le gouvernement s’engage à investir davantage dans l’hébergement

Source AFP
·1 min de lecture
Conformément à une annonce de Jean Castex au mois de septembre, 1 000 nouvelles places doivent être créées sur le territoire en 2021.

Le budget pour héberger les femmes victimes de violence va passer de 5 à 10 millions d’euros supplémentaires, a indiqué le cabinet de la ministre Élisabeth Moreno.

Le budget pour financer les 1 000 nouvelles places promises par le gouvernement pour héberger les femmes victimes de violence va être « doublé » afin d'« améliorer leurs conditions d'accueil et d'accompagnement », a annoncé vendredi la ministre déléguée à l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Élisabeth Moreno. Conformément à une annonce de Jean Castex au mois de septembre, 1 000 nouvelles places doivent être créées sur le territoire en 2021. L'appel à projets, lancé vendredi par Élisabeth Moreno, s'achèvera le 15 juin.

Lors d'un déplacement vendredi matin avec la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, dans une structure d'hébergement spécialisé gérée par l'association FIT, une femme, un toit, la ministre a par ailleurs annoncé une revalorisation du financement pour ces futures places. Ainsi, le prix « journée », versé par l'État aux associations gestionnaires, passera de 25 à 35 euros pour les places d'hébergement d'urgence (535 places prévues), et de 11 à 20 euros pour les places en mesure d'allocation de logement temporaire (ALT, pour du logement à moyen terme, 465 places prévues).

Les associations alertent sur le manque de places

En « année pleine », le budget pour ces places sera « doublé », passant de 5 à 10 millions d'euros supplémentaires, a fait valoir auprès de l'Agence France-Presse le cabinet de la ministre. Ces places, dont les premières pourraient être créées « dès le 15 juillet », seront « des p [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :