Publicité

Les violences conjugales en forte hausse l’an dernier, 244 000 victimes recensées

Jérémie Lusseau / Hans Lucas

En 2022, quelque 244 000 victimes de violences conjugales ont été enregistrées par les forces de sécurité, rapporte Le Figaro. Une augmentation annuelle de 15 % par rapport à 2021. « La Seine-Saint-Denis, la Guyane, le Pas-de-Calais, le Nord et La Réunion sont les départements qui affichent les plus forts taux de victimes enregistrées pour 1 000 habitantes âgées de 15 à 64 ans », a précisé le ministère de l’Intérieur ce jeudi.

À lire aussi Violences conjugales : le rugbyman Mohamed Haouas condamné à un an de prison ferme

À noter toutefois que seule une victime sur quatre a porté plainte, selon les chiffres du Service statistique de la sécurité intérieure. Si les victimes sont des femmes à 87 %, les mis en cause sont quant à eux des hommes à 89 %. Sur l’ensemble des violences conjugales rapportées, 65 % sont d’ordre physique, 30 % d’ordre verbal, et 5 % sont des violences sexuelles. Depuis 2016, le nombre de victimes enregistrées a doublé. Selon le Service statistique de la sécurité intérieure, cela s’explique en partie par un « contexte de libération de la parole et d’amélioration des conditions d’accueil des victimes par les services de police et de gendarmerie ».

Favoriser le dépôt de plainte

Si pousser les portes d’un commissariat peut s’avérer compliqué pour les victimes, certains dispositifs permettent dorénavant de simplifier le dépôt de plainte. En Île-de-France, le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, les parquets franciliens et ...


Lire la suite sur LeJDD