Violences conjugales : le combat de Hanan pour sa fille

A l'heure du Grenelle des violences conjugales, Hanan lance un appel au secours pour protéger Lola, sa fille de 5 ans. 

Le jour de la rentrée, Hanan a emmené sa fille à l’école comme on se jette dans la cage aux fauves. Elle vient de déposer une main courante pour expliquer que, compte tenu des derniers éléments de l’enquête, elle ne respectera pas la décision de justice de remettre sa fille à son père. Il doit la récupérer à l’école à 18 heures, mais il ne l’y trouvera pas car elle a décidé d’aller la chercher avant. Elle est terrifiée par les conséquences. A 15 heures, submergée par l’angoisse, Hanan sollicite la maire de sa commune. « Je la supplie de demander au commissariat de Palaiseau de joindre le procureur. Je lui précise que j’ai été contactée par des journalistes. » A nous, elle a confié : « Je n’ai plus aucun espoir. Je me bats contre un mur. Je veux juste qu’on protège ma fille… »

Des dessins et des jouets : Hanan veut offrir à Lola plus qu'un refuge, une vie normale.

Des dessins et des jouets : Hanan veut offrir à Lola plus qu'un refuge, une vie normale. © Kasia Wandycz/Paris Match

Hanan, 42 ans, est une mère dévastée, à la voix épuisée par trop de sanglots. Sa petite Lola* entre en CP. Et retrouve la garde alternée chez son père… Une perspective à « vomir de douleur », dit Hanan, qui soupçonne son ex-compagnon de violences et d’abus sexuels à l’encontre de leur fille de 5 ans. Depuis le 19 août, date à laquelle elle a récupéré Lola, elle n’en dort plus. « Lola pleurait, était agitée et(...)


Lire la suite sur Paris Match