Violences dans le centre du Nigeria : l'analyse de Bernard-Henri Lévy contestée par les spécialiste

TV5MONDE

Au Nigeria, on massacre les chrétiens”. C’est sous ce titre que l’écrivain français Bernard Henri Lévy a publié au mois de décembre dans l’hebdomadaire Paris Match, un reportage dans la Middle Belt, la vaste région du centre du Nigeria entre le nord musulman et le sud chrétien. Se qualifiant de lanceur d’alerte, BHL, qui reconnaît avoir passé "une courte semaine" dans la région, y a recueilli des témoignages qui lui permettent d’affirmer que nous sommes en situation de “pré-génocide” perpétré par ceux qu’il qualifie de “miliciens fulanis”.

Spirale de violences

Dans un rapport publié fin 2018, l’ONG Amnesty International abordait cette crise entre éleveurs peuls et agriculteurs chrétiens et évoquait un bilan de plus de 3600 morts entre début 2016 et octobre 2018. L’organisation International Crisis Group s’est également penchée sur le sujet. En juillet 2018, elle posait la question de « la spirale de violence entre bergers et fermiers ». Car c’est bien de cela dont il s’agit, nous explique Célia Lebur, journaliste de l’Agence France Presse en poste à Lagos, la capitale économique du Nigeria : « Dans la Middle Belt, il y a de nombreuses terres fertiles et par conséquent beaucoup d’agriculture et beaucoup d’élevage. Les Peuls qui sont nomades ou transhumants viennent généralement du nord pour utiliser ces terres ».

Cette situation est ancienne, mais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi