Violences au Capitole : le ministère de la Justice anticipe des "centaines" d'inculpations

·1 min de lecture

Le ministère américain de la Justice anticipe des "centaines d'inculpations", dont certaines pour "sédition", après les violences au Capitole. Les chefs d'inculpations retenus pour l'instant étaient les plus simples, pour agir rapidement, mais "nous envisageons de retenir des crimes majeurs comme la sédition et la conspiration", a détaillé le procureur fédéral de Washington, Michael Sherwin, lors d'une conférence de presse. Pour l'heure, quinze personnes ont été inculpées pour les violences au Capitole, dont l'homme photographié dans le bureau de la cheffe démocrate Nancy Pelosi qui a été arrêté vendredi matin, a annoncé le ministère de la Justice. 

 

>> LIRE AUSSI - Etats-Unis : Melania Trump sort de son silence et condamne les violences au Capitole

"Nous sommes en mesure d'annoncer quinze inculpations par la justice fédérale", a déclaré lors d'un point-presse Ken Kohl, du bureau du procureur fédéral de Washington. Parmi les personnes poursuivies se trouve un homme soupçonné d'avoir déposé une bombe artisanale près du Congrès et Richard Barnett qui s'était introduit dans les bureaux de Nancy Pelosi, a-t-il précisé.

"Intrusion violente"

Parmi les personnes poursuivies se trouvent un homme qui avait onze cocktails molotov hautement inflammables dans un véhicule garé près du Congrès, un autre qui a donné des coups de poing à un policier du Capitole en forçant le passage, et un troisième entré avec une arme à feu chargée dans l'enceinte du Congrès, a-t-il précisé. Rich...


Lire la suite sur Europe1