Violences au Capitole : pour éviter la destitution, des Républicains appellent Donald Trump à démissionner

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

A dix jours de la fin de son mandat et quatre jours après l'attaque du Capitole par des partisans de Donald Trump, les voix s'élèvent pour demander au président de démissionner, afin d'éviter une difficile procédure de destitution en pleine crise politique, sanitaire et économique. La nouveauté ? Ces voix émanent du camp du président, le parti républicain. Après les sénateurs républicains Ben Sasse et Lisa Murkowski, le sénateur Pat Toomey a jugé dimanche 10 janvier sur CNN qu'une démission du président "serait la meilleure option".

Depuis le scrutin présidentiel du 3 novembre qu'il a perdu, Donald Trump "a sombré dans un niveau de folie (...) absolument impensable", a-t-il ajouté. "La meilleure chose pour l'unité du pays, ce serait qu'il démissionne", a renchéri sur ABC Alan Kitzinger, élu à la Chambre des représentants et premier républicain à avoir appelé dès jeudi à déclarer le président "inapte" à occuper ses fonctions.

Isolé à la Maison Blanche, lâché par plusieurs ministres, telles que la ministre américaine de l’Éducation, Betsy Devos et Elaine Chao, en charge des Transports, en froid avec son vice-président Mike Pence, le milliardaire américain ne donne aucun signe qu'il est prêt à démissionner, selon (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi