Violences, abandons... Comment expliquer l'augmentation des cas de maltraitance animale ?

La patiente et l'amour. Voilà comment on s'occupe d'un animal de compagnie. Pourtant, entre 2016 et 2021, le nombre de cas de maltraitance a augmenté de 30 % en France. Violences, abandons ... L'an dernier, la Société protectrice des animaux (SPA) a reçu 15.000 signalements. Elle a déposé 400 plaintes. Comment expliquer une telle attitude vis-à-vis de nos amis à quatre pattes ?

Augmentation des alertes aux autorités

La sensibilité autour du bien-être animal a fortement augmenté ces dernières années et les personnes témoins de maltraitance ou d'abandon n'hésitent plus à alerter les autorités, notamment sur les réseaux sociaux. Pour Jacques Charles Fonbonne, président de la SPA, s'il y a des abandons, c'est avant tout parce que subvenir aux besoins d'un animal a un coût. "Un chien ou un chat coûte entre 800 et 1.000 € à l'année. Si on ne se pose pas la question de savoir si on a l'argent pour pouvoir le garder, on va tout de suite arriver dans une impasse qui va se solder par l'abandon de l'animal", explique-t-il.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Concernant les maltraitances, il s'agit très rarement de sadisme ou de vice. Mais dans la plupart des cas d'inconscience. "C'est des gens qui ne savent pas faire, qui s'occupent mal d'eux, qui s'occupent mal de leurs enfants, qui s'occupent mal d'une façon générale de leur cadre de vie. Et puis il y a un animal au milieu de tout ça qui peut devenir le maillon faible, voire le souffre-douleur de la famille&q...


Lire la suite sur Europe1