Violences à Marseille : Éric Dupond-Moretti promet plus de juges

·1 min de lecture
Éric Dupond-Moretti a promis plus de magistrats pour Marseille qui connaît une accélération du nombre de règlements de comptes.
Éric Dupond-Moretti a promis plus de magistrats pour Marseille qui connaît une accélération du nombre de règlements de comptes.

Plus de juges pour lutter contre la violence. Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a assuré mardi qu?il répondrait « favorablement » aux demandes de magistrats supplémentaires à Marseille, endeuillée par plusieurs règlements de comptes qui ont poussé élus et professionnels à réclamer plus de moyens, notamment pour la justice. « La chancellerie est très attentive à la situation de Marseille, vous l?imaginez, comme d?ailleurs le ministère de l?Intérieur qui a promis un renforcement en termes de policiers, mais, nous aussi, nous sommes au rendez-vous », a déclaré le garde des Sceaux à la presse, en marge d?une visite consacrée à la réforme de la justice pénale des mineurs qui doit entrer en vigueur le 30 septembre.

Depuis un an, 62 personnels, hors magistrats, sont arrivés dans la juridiction de Marseille, et 11 magistrats ont été recrutés, dont les derniers doivent prendre leur poste le 1er septembre, a rappelé le ministre. « Mais, bien sûr, ça n?est jamais suffisant et, bien sûr, il n?y a pas de recette miracle », a poursuivi Éric Dupond-Moretti. « Nous le savons, la justice a besoin de moyens et je suis aussi extrêmement attentif à ce que les chefs de juridiction qui sont ici à mes côtés ont fait remonter aux chefs de cour : ils souhaitent encore des magistrats supplémentaires, et c?est favorablement que je répondrai dans les jours qui viennent à ces demandes parce qu?elles sont légitimes et nécessaires. »

À LIRE AUSSIViolences à Marseille : l?Ély [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles