Violence verbale et physique : la SNCF face à une hausse des agressions

Selon SNCF Voyageurs, tout le territoire français est concerné par cette tendance, ainsi que toutes « les catégories de train ».  - Credit:STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Selon SNCF Voyageurs, tout le territoire français est concerné par cette tendance, ainsi que toutes « les catégories de train ». - Credit:STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Selon l'entreprise ferroviaire, au moins 14 actes de violence « verbale ou physique » sont commis chaque jour dans les trains en circulation.

Après avoir constaté une hausse des incivilités ou agressions contre ses agents en 2022, la SNCF va lancer une campagne de sensibilisation « pour appeler au respect dans les trains », a annoncé SNCF Voyageurs vendredi 4 novembre. En 2021, « 5 330 actes de violence verbale ou physique, soit 14 actes par jour », ont été commis contre un agent de la SNCF, a recensé le groupe.

Parmi tous ces incidents, 900 ont donné lieu à une déclaration d'accident de travail, et sur les six premiers mois de l'année 2022, le phénomène est en hausse de 9 % par rapport à 2021, détaille le communiqué de SNCF Voyageurs. Certes, les voyageurs sont revenus massivement dans les trains après une année 2021 marquée par des mesures de confinement et de couvre-feu jusqu'en juin, mais on remarque « qu'une tension s'installe » depuis le début de l'année 2022, constate Patrick Auvrèle, directeur sécurité de SNCF Voyageurs.

« Les remontées de nos agents nous ont fait dire qu'il fallait qu'on porte la connaissance de ces événements au grand public », a-t-il ajouté. SNCF Voyageurs va donc lancer une campagne d'affichage sur les panneaux digitaux des grandes gares et les réseaux sociaux pour témoigner sa « solidarité envers les agents qui sont confrontés à ces actes » et lancer « un appel à tous à se respecter ». « On va se revoir F*** D* ****. » « Vous trouvez ça violent ? Nous aussi », peut-on lire sur certains messages qui seront diffusés à partir de samedi.

À LIRE AUSSI À la SNCF, le solaire v [...] Lire la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la SNCF