"La violence islamiste surgit aujourd'hui au coin de la rue"

·1 min de lecture

Quelques jours après la décapitation du professeur Samuel Paty, un nouvel attentat a été perpétré jeudi sur le sol français, faisant trois victimes à la basilique de Nice. Cette multiplication des attaques terroristes, en à peine quelques semaines, suscite une vive inquiétude au sein du gouvernement et de la population. C'est précisément le but recherché par les terroristes, comme l'a expliqué Cyrille Bret, philosophe et enseignant à Sciences Po Paris. 

"La violence islamiste surgit au coin de la rue", a analysé le professeur, qui parle de "terrorisme de coin de la rue". "Ce sont de très jeunes hommes qui utilisent des couteaux que nous avons tous à portée de main dans notre cuisine. C’est ça l’effet de terreur recherché : nous terroriser dans les lieux qui nous sont familiers avec des objets familiers et des profils de personnes que nous pouvons croiser tous les jours dans les transports en commun, au travail ou dans la rue."


Retrouvez cet article sur Europe1