Violence : des femmes corses demandent à Hollande d'agir

Dix-sept ans après le " Manifeste pour la vie ", elles reviennent à la charge. Elles, ce sont les femmes corses, de tous bords politiques. Face à l'escalade de la violence et des règlements de compte mortels sur l'île (18 depuis le début de l'année), elles ont décidé de crier leur ras le bol dans une lettre ouverte publiée ce mercredi dans " Libération ". Une exaspération qu'elles estiment titillée par les récents propos de Manuel Valls après le décès du président de la chambre de commerce d'Ajaccio. " Il faut que la société corse se mobilise. Que tout le monde dise ce qu'il se passe ici ", avait déclaré le ministre de l'Intérieur la semaine dernière lors de son passage sur l'île." La région la plus criminogène d'Europe "Dans la lettre ouverte à François Hollande, elles évoquent le " Manifeste pour la vie ", signé par 500 femmes corses en 1995, dans lequel elles déclaraient la guerre à la violence fratricide entre nationalistes. Aujourd'hui, les habitantes de l'île considèrent que " la situation a empiré " et déplorent que la Corse soit devenue " la région la plus criminogène d'Europe ". Elles dénoncent également les " promesses " des gouvernements successifs restées " sans suites ". " Durant toutes ces années, présidents et ministres de la République ont eu tous les moyens pour évaluer la gravité de la situation dans l'île, pour en analyser les causes et décider des solutions. Les rares initiatives prises essentiellement avec la création d'un éphémère pôle financier sont restées sans suite ", écrivent-elles. Ces femmes qui se mobilisent contre la violence pensent aussi à leurs enfants et demandent au chef de l'Etat d' " agir " et d' " enrayer ce sentiment d'impunité qui habite meurtriers et commanditaires " qui donne à la " jeunesse un autre modèle de fonctionnement (...) Lire la suite sur elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.