Les vins d’Alsace sous l'influence des roches

Qui eut cru qu’une région située si au nord puisse abriter une culture viticole et la production de vins renommés ? Bien qu’étant la plus petite région viticole, l’Alsace a su devenir le plus gros producteur de vins blancs de France. Il ne s’agit pourtant que d’une étroite bande de coteaux, qui s’étend principalement entre Mulhouse et Strasbourg. Pour expliquer cette réussite, il faut d’abord comprendre que les massifs sous-vosgiens sur lesquels sont plantés les vignobles bénéficient d’un microclimat particulièrement favorable à cette culture. Les Vosges, qui s’étirent de nord en sud, protègent en effet la région des influences océaniques venant de l’ouest. Le climat est donc plutôt sec, avec un fort ensoleillement en été et en automne.

Un paysage façonné par les mouvements tectoniques

L’Alsace devrait donc sa réussite viticole principalement à la géographie de la région, héritée d’un événement tectonique majeur. Les Vosges et la plaine d’Alsace forment en effet une importante structure tectonique que l’on appelle un fossé d’effondrement. Celui-ci fait partie d’un grand ensemble qui s’étend de la Méditerranée jusqu’à la mer du Nord : le rift ouest-européen, qui englobe également les fossés de la Bresse, de la Loire, et de la Limagne.

Cartes localisant les differents graben composant le rift ouest-européen qui s’est développé en périphérie de l’arc alpin. URG représente le fossé rhénan. © San Josederivative work : Mikenorton, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0
Cartes localisant les differents graben composant le rift ouest-européen qui s’est développé en périphérie de l’arc alpin. URG représente le fossé rhénan. © San Josederivative work : Mikenorton, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Le paysage alsacien s’est ainsi façonné il y a environ 30 millions d’années, à la suite d'un intense étirement de la croûte continentale, en réponse à la poussée de la plaque africaine et à la formation des Alpes. En s’étirant, la croûte s’est ainsi affaissée le long de plusieurs grandes failles. La création de ce fossé entraîne, par réponse isostatique, la surrection de ce que l’on appelle des épaules de failles : les Vosges et leur conjuguée allemande, la Forêt Noire, naissent.

En contre-bas de ces deux massifs...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura