Des vins de Bordeaux bradés en supermarchés : "On ne s'en sort plus", alerte un viticulteur

·1 min de lecture

Touchés récemment par l'épisode de gel extrême, les viticulteurs bordelais ne décolèrent pas. Pendant les foires aux vins de printemps, leurs vins ont été vendus à des prix cassés, avec des bouteilles commercialisées à moins de deux euros l'unité. Excédés, ces professionnels ont manifesté en mars devant le Lidl de Libourne, en Gironde, pour dénoncer les pratiques de ce distributeur. "Dans les supermarchés, la bouteille de mon vin, je l'ai vue exactement à 1,67 euro. On a l'impression de travailler pour rien ! On ne s'en sort plus", s'emporte le vigneron Franck Dufils dimanche sur Europe 1. 

"Des gens profitent d'une situation pour mettre la tête sous l'eau des vignerons"

Le dégustateur de La revue du vin de France et chroniqueur d'Europe 1 Olivier Poels précise que les "vins à ces prix ne sont pas les vins issus des plus grands terroirs de Bordeaux". "Néanmoins, aujourd'hui, on est capable de faire techniquement des vins qui sont propres et buvables" à ces tarifs, souligne-t-il. Mais ces prix cachent tout de même un gros problème. "Ce n'est pas le prix que visent les vignerons", confirme Olivier Poels. "Le problème, c'est qu'aujourd'hui vous avez des gens, des négociants ou des revendeurs de la grande distribution, qui profitent d'une situation pour mettre la tête sous l'eau aux vignerons", affirme le spécialiste.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Au micro d'Europe 1, le directeur des achats de Lidl, Michel Biero, dit comprendre la colère de...


Lire la suite sur Europe1