Vingt vols à main armée en quatre mois : un braqueur en série aux assises

Libération.fr

En quelques mois, Adil B. a commis une vingtaine de vols à main armée à Paris et les Hauts-de-Seine. Ce récidiviste comparaît à partir de ce mardi devant la cour d'assises.

Pharmacies, supérettes, bureaux de poste, stations-service… Adil B. ratisse large, et à cadence très soutenue. En quelques mois, ce voleur récidiviste a commis pas moins d’une vingtaine de braquages – aux profits plutôt maigres – en plein cœur de la capitale et dans les Hauts-de-Seine. Agé de 41 ans, l’homme comparaît à partir de mardi devant les assises de Paris, pour vols avec arme en état de récidive.

Interpellé en mars 2016 après un énième forfait, Adil B. avait entamé sa série de larcins quatre mois plus tôt. Un après-midi de décembre, le malfaiteur se présente à la caisse du Carrefour City de Bois-Colombes. C’est dans cette ville des Hauts-de-Seine qu’il réside, logé chez sa mère. A son passage en caisse, le gaillard de 1,80 m se précipite sur le contenu du tiroir avant de menacer l’employée avec son arme.

Une fois la supérette dévalisée et 300 euros en poche, Adil B. se rend dans une boulangerie où il menace la mitronne avec son petit calibre… en plastique. Avant de s’éloigner tranquillement, baguette sous le bras. Butin : 250 euros. Deux mois plus tard, rebelote. Le braqueur s’attaque de nouveau à un supermarché de Courbevoie. Puis, il file chez le fleuriste avant de finir par deux pharmacies.

Pistolet en plastique

200 euros par-ci, 300 par-là… La vie d’Adil B. ressemble à un jour sans fin. Parfois, il lui arrive de perpétrer deux ou trois vols en quelques heures. Parfois aussi, à seulement quelques jours d’intervalles. De Bois-Colombes au quartier des Batignolles, le bandit joue à domicile la plupart du temps. Il se concentre sur des cibles non loin de chez sa mère ou à proximité de la ligne 13 du métro, qu’il emprunte régulièrement.

Son mode opératoire, lui, ne varie jamais. C’est toujours une casquette ou un casque de scooter enfoncé sur la tête, le visage dissimulé sous son écharpe, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Loterie de la «Green card» : «Cette année pourrait être ma dernière chance de gagner»
Un proche de Serge Dassault condamné pour tentative d’assassinat jugé en appel
L'affaire Cahuzac et la République
Gaza: «On attend d’Israël autre chose» (Retailleau, LR)
Terrorisme: la «vigilance» du gouvernement est «maximale», assure Philippe