Au moins 37 morts dans des manifestations en Ouganda

·1 min de lecture
AU MOINS 37 MORTS DANS DES MANIFESTATIONS EN OUGANDA
AU MOINS 37 MORTS DANS DES MANIFESTATIONS EN OUGANDA

KAMPALA (Reuters) - Au moins 37 personnes ont été tuées depuis mercredi en Ouganda au cours d'opérations menées par la police et l'armée contre des manifestants protestant contre l'arrestation de Bobi Wine, chanteur très populaire dans le pays et candidat à l'élection présidentielle du 14 janvier, selon le bilan fourni vendredi par les autorités.

"Trente-sept corps ont été dénombrés jusqu'à présent", a déclaré à Reuters Moses Byaruhanga, médecin de la police.

Des manifestations spontanées ont éclaté un peu partout dans le pays après l'arrestation de Bobi Wine mercredi pour violation des règles de lutte contre l'épidémie de coronavirus, l'opposant ayant organisé des meetings électoraux.

Jeudi, l'armée s'est déployée à travers Kampala, la capitale. Des militaires et des policiers ont tiré à balles réelles et fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser les protestataires.

Bobi Wine, dont le véritable nom est Robert Kyagulanyi, s'annonce comme le plus sérieux rival du président sortant Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986.

"Il est criminel pour quiconque d'ignorer (les mesures anti-coronavirus)", a commenté jeudi le chef de l'Etat, âgé de 76 ans. "Ceux qui ont attaqué des personnes à Kampala vont rapidement perdre leur appétit pour les violences", a-t-il ajouté.

(Elias Biryabarema; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)