Publicité

Vingt ans après sa création, à quoi sert encore Facebook?

Malgré les scandales et une image démodée, le plus vieux des réseaux sociaux en ligne continue de gagner des utilisateurs à travers le monde.

Ringard, Facebook ? « De ouf », lance Clémence Giondini, 22 ans, qui a quand même son compte sur le réseau social. Messenger est la messagerie privilégiée pour sa vie étudiante, explique-t-elle, et nécessite encore de se connecter via Facebook. En revanche, elle a enlevé l'appli de son téléphone et ne fait de la plateforme qu'un usage « ciblé » via les groupes : « pour chercher un billet de concert à vendre ou pour suivre les bons plans matériels partagés par mon club de sport par exemple ».

En dépit de cette image « has been » qui lui colle à la peau depuis quelques années déjà, vingt ans après sa création dans une chambre d’étudiant d’Harvard, le réseau de Mark Zuckerberg affiche plus de trois milliards d’utilisateurs mensuels actifs, selon Statistica.

D'après une étude du Pew Research Center publiée fin janvier, 68% des Américains déclarent toujours utiliser Facebook, contre 47% Instagram. Au niveau mondial, si le réseau est vieillissant dans les régions où il a émergé, aux États-Unis et en Europe du Nord, il est toujours très populaire chez les jeunes en Asie du Sud-Est et en Afrique.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Peut-on préserver nos données personnelles?