Vingt ans après. Les États-Unis ont commémoré le 11 Septembre, en quête d'unité

·1 min de lecture

Les États-Unis ont commémoré samedi le 11 Septembre lors d’hommages aux quelque 3 000 personnes tuées il y a vingt ans dans les pires attentats jihadistes de l’Histoire. Des cérémonies ont eu lieu à New York, au Pentagone et à Shanksville, en Pennsylvanie.

Les États-Unis ont commémoré samedi le 11 Septembre en rendant hommage aux quelque 3 000 personnes tuées il y a vingt ans dans l’attaque terroriste la plus meurtrière jamais perpétrée sur le sol américain.

Des cérémonies ont eu lieu à New York, à Arlington, en Virginie, et à Shanksville, en Pennsylvanie, pour marquer les moments où des avions détournés se sont écrasés sur les tours jumelles, le Pentagone et un champ il y a deux décénnies, rapporte le Wall Street Journal.

À lire aussi: Vingt ans après. Le sombre avertissement du 11 Septembre

“Le chagrin est toujours palpable”

À New York, où une cérémonie très solennelle s’est tenue quatre heures durant au musée mémorial de Manhattan, là où se dressaient les tours jumelles du World Trade Center détruites par les avions suicides d’Al-Qaïda, “le chagrin” était “toujours palpable”, selon les mots d’USA Today.

Une fois de plus, les victimes vivantes des attentats du 11 Septembre – ceux qui ont perdu des amis ou des membres de leur famille ou ceux qui ont survécu et se demandent maintenant pourquoi – sont revenus à l’endroit que nous appelions autrefois Ground Zero. Ils ont porté leur deuil par une matinée étrangement similaire à celle de ce mardi 2001 – un ciel bleu sans nuage remplissait le sud de Manhattan d’une lumière vive et de la fraîcheur de l’automne à venir.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles