Vincent Lambert est mort

Vincent Lambert est mort ce jeudi matin dans l'hôpital de Reims où il était soigné.

Vincent Lambert est décédé à 8h24 ce jeudi 11 juillet, dans sa chambre d'hôpital à Reims. La conséquence de l'arrêt, le 2 juillet, des traitements qui le maintenaient en vie. Ce dénouement était inéluctable depuis une décision de la Cour de cassation, le 28 juin, autorisant cet arrêt des traitements.

"Nous ne pouvons que nous résigner", avaient déclaré les parents de Vincent Lambert ce lundi, admettant qu'ils étaient arrivés au bout des possibilités de recours juridiques. Ils avaient déjà réussi à empêcher plusieurs fois la suspension des traitements, souhaitée par l'épouse de Vincent Lambert et synonyme de mort pour ce patient tétraplégique plongé en état végétatif. Un processus de fin de vie avait déjà été enclenché le 20 mai dernier par l'équipe médicale, avant d'être interrompu le lendemain par un arrêt de la cour d'appel de Paris, saisie par les parents du patient.

Lire aussi Vincent Lambert : les raisons du nouveau rebondissement judiciaire

Onze ans de drame médical

La mort de Vincent Lambert marque la fin d'un drame médical de plus de onze ans, qui a déchiré sa famille et est devenu un symbole national du débat autour de la fin de vie. L'ancien infirmier était maintenu en vie par une hydratation et une alimentation artificielles, à la suite d'un accident de la route qui l'avait paralysé en 2008. Alors que son état ne laissait espérer aucune amélioration, sa femme avait demandé l'arrêt des traitements en 2013, requête acceptée par l'équipe médicale mais bloquée par un recours juridique des parents.

Lire la suite