Vincent Cassel échauffé ! Son coup de gueule contre le gouvernement

·2 min de lecture

Ce samedi 21 novembre, Vincent Cassel s'est muni de ses réseaux sociaux pour pousser un violent coup de gueule contre le gouvernement. L'acteur n'a pas mâché ses mots.

L’article 24 de la proposition de loi "sécurité globale" a été adopté par l’Assemblée nationale ce vendredi 20 novembre et prévoit de punir "d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende" le fait de diffuser des images non floutées d’un policier ou d’un militaire "dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique." Cette décision, prise par "182 votants" présents à l'Assemblée sur les 577 députés, a suscité la colère de nombreux Français, dont Vincent Cassel qui a poussé un violent coup de gueule contre le gouvernement.

Sur son compte Instagram, l’acteur a partagé un post pour faire part de sa colère suite à l’adoption de cet article 24. Sur la première image, le nombre de participants a été mis en lumière et il a choisi de s’exprimer sur le second. "Choquant", "Par qui sommes-nous gouvernés et représentés ?", s’insurge-t-il sur le réseau social. Pour accentuer sa révolte contre le gouvernement, l’acteur des Rivières pourpres a simplement commenté sa publication par deux hashtags qui ne laissent aucune place au doute : "grave" et "honte".

De nombreux internautes ont réagi à sa publication et ont apporté leur soutien à Vincent Cassel. "Quel dommage d’être spectateur de cette mascarade. Un absentéisme de masse pour une décision qui semble impacter nos droits les plus fondamentaux. Où sont ceux qui sont censés nous représenter ?", a commenté un des abonnés du mari de Tina Kunakey. Un autre internaute a quant à lui salué ses propos : "Bravo (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Le père d'Alexia Fouillot digne et satisfait : "La justice a compris notre douleur"
Laurent Ruquier : sa nouvelle et célèbre recrue pour Les Grosses Têtes le corrige déjà
Mélissa Theuriau : Léon et Lila à la maison, ce rare cliché de ses adorables enfants
"Mon mari est un chevalier" : quand Brigitte Macron s'épanchait sur son président de mari
Serge Gainsbourg : "pudique" mais "drôle", ce qu'il a accepté de faire pour Patrick Sébastien