Vincennes : ce sont les pros de la télémédecine de l’extrême

Corinne Nèves
Jean-Louis Schmitlin, président de la société Parsys spécialisée dans la télémédecine

Parsys, une start-up de Vincennes, a développé des outils permettant la transmission de données médicales à des spécialistes sur toutes les zones de la planète.


La télémédecine, près de chez vous comme sur toutes les mers du globe ou dans les zones les plus reculées de la planète. C’est ce que propose Parsys, une start-up installée à Vincennes depuis trois ans. Elle y développe des outils et logiciels permettant la transmission de données de consultations et examens médicaux en tout temps et tout lieu à des médecins référents ou à services spécialisés. Parmi ses clients, elle compte près de 600 bateaux de marine marchande, l’association internationale Médecins Sans Frontières, mais aussi des hôpitaux, des Ehpad, des médecins et des urgentistes dans 20 pays.

« Il y a moins de médecins en France et l’offre ne va pas s’accroître d’ici 5 ans, explique Jean-Louis Schmitlin, président de Parsys. La télémédecine est une façon de préserver l’offre médicale, d’augmenter la disponibilité des médecins en leur évitant des transports qui parfois n’ont pas de sens. Et inversement, qui permet aux patients les plus fragiles de ne pas se déplacer, comme aux gens qui sont les plus isolés de ne plus l’être ».

Transmission sans fil

En pratique, Parsys met à la disposition de ses clients trois types d’appareils conçus à Vincennes. Le Télécardia, un appareil ambulatoire permettant d’effectuer un électrocardiogramme numérique ; un chariot de télémédecine qui intègre un système de visioconférence et permet par téléconsultation d’établir un diagnostic médical en temps réel. « Il est équipé, a minima, d’un électrocardiographe, d’un oxymètre de pouls, d’un tensiomètre, avec près de 10 options supplémentaires disponibles », précise le président.

Enfin, pour faciliter les examens et la transmission des données vitales depuis n’importe quel point du globe, Parsys a conçu une station de télémédecine sous forme d’une valise, orange, étanche, intégrant des capteurs médicaux à transmission sans fil pour (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Gentilly : leur travail d’orfèvre magnifie les expositions du monde entier
Villejuif : la descente aux enfers de la pyromane de la cité du Vercors
Vitry : les voleurs à la roulotte trahis par la vidéosurveillance
Le gang de cambrioleurs écumait l’Ile-de-France et l’Oise
Valenton : trois policiers blessés en voulant interpeller un fuyard