Vin : Napa, Sonoma…, la ruée vers l’Ouest

Par Jacques Dupont
·1 min de lecture
Domaine Williams Selyem, Russian River Valley (Sonoma), en Californie.
Domaine Williams Selyem, Russian River Valley (Sonoma), en Californie.

Bordelais, Champenois ou Bourguignons, la Californie les fascine. Dernier investisseur en date, la famille Faiveley version nouvelle génération représentée par Ève et Erwan : « J'ai toujours adoré les États-Unis. j'y ai fait une partie de mes études. J'y ai vécu quatre ans et ça faisait douze ans que j'avais ça en tête. On a regardé des douzaines de dossiers », raconte Erwan Faiveley. Finalement, le choix s'est porté sur Williams Selyem, 54 hectares dans la Russian River Valley (Sonoma). « Nous voulions cultiver les meilleurs pinots noirs et chardonnays des États-Unis et Williams Selyem a toujours été l'un de nos vignobles préférés. »

John et Kathe Dyson, qui ont dirigé pendant vingt-trois ans le domaine, cherchaient des successeurs qui partagent leur philosophie du vin : « Nous avons décliné plusieurs offres qui ne correspondaient pas à notre vision. Avec la famille Faiveley, nous sommes sûrs d'avoir trouvé le bon partenaire pour un engagement à long terme. » Participation minoritaire pour le moment avec transmission à moyen terme.

Pour Erwan Faiveley, un choix de développement et de passion

Mais comment comprendre qu'autant de grands (et riches) propriétaires français s'intéressent à cette région dont les incendies font régulièrement la une de la presse américaine ? Il semble que la magie continue d'opérer et d'attirer tous ceux qui pensent comme Julien Clerc : « La Californie se dore près de la mer? » Puis il y a peut-être aussi quelques motivations moins [...] Lire la suite