Vin : quand l'Angleterre se met au Beaujolais

Sa robe est claire, typique d’un vin nouveau : il s’agit du Beaujolais nouveau. Ce dernier n’est toutefois plus l’apanage de l’Hexagone. En effet, avec le réchauffement climatique, l’Angleterre produit de plus en plus son Beaujolais, révèle France 3, jeudi 19 novembre. À Ledbury (Royaume-Uni), Simon Day, directeur de la production des vignes Sixteen Ridges, est un connaisseur : "On sent la cerise, les mûres, un peu de canneberge et aussi des notes tropicales. Avec la macération, on obtient presque de la papaye." Un producteur fier Ce producteur est fier de ses vignes plantées sur les pentes douces de l’ouest de l’Angleterre. "Ce n’est pas un vin à prendre trop au sérieux, c’est une boisson amusante, dans l’esprit du Beaujolais nouveau", ajoute-t-il en souriant. 2 500 bouteilles seront en vente, jeudi 19 novembre au soir, dans les supermarchés. Son prix s’élève à 13 euros. Baptisé English nouveau, il se trouve être tout de même deux fois plus cher que le Beaujolais français.