Vin : l’Angleterre développe son Beaujolais nouveau

Le Beaujolais nouveau anglais, ou "English Nouveau", a pris place dans les rayons des supermarchés britanniques depuis jeudi 19 novembre. Vendu à 13 euros la bouteille, bien plus qu’en France, il n’est pas encore aussi célèbre que son modèle. "Je connaissais le Beaujolais français, mais pas l’anglais. Je ne sais pas quelle est la différence", s’interroge une cliente anglaise. "Je suis surprise, mais je suis contente que notre industrie du vin s’améliore et s’agrandisse", se réjouit une autre. Une hausse des températures favorable au vin anglais "Le rouge en Angleterre, c’est un peu bizarre, car il ne fait pas assez chaud, mais bon…", s’étonne un Français. Néanmoins, dans l’ouest de l’Angleterre, la hausse des températures (+ 1,6 degrés en 20 ans dans le pays) fait le bonheur des vignerons, qui se lancent dans de nouveaux défis. Simon Day est le premier à produire un vin primeur rouge sur le modèle du Beaujolais. Pour son cépage, il a choisi le pinot noir. "Au nez, il y a des cerises, des mûres, de la canneberge… Souvent, avec la macération carbonique, on obtient presque de la papaye", assure t-il.