Vin – Giscours gagné et Du Tertre vendu

Par Jacques Dupont
·1 min de lecture
Château du Tertre, 5e grand cru classé de margaux, situé à Arsac dans le vignoble bordelais.
 
Château du Tertre, 5e grand cru classé de margaux, situé à Arsac dans le vignoble bordelais.

Ça mijotait comme une lamproie dans le vin rouge, lentement, très lentement même, avec des petites retouches en fin de cuisson. Mais on devinait l'issue au bout du tunnel. Rappelons les faits, en vitesse si possible, car si on entre dans les détails, le récit risque de durer plus longtemps que le Ring de Wagner. Éric Albada Jelgersma, citoyen hollandais et fortune faite pour l'essentiel dans la grande distribution, avait repris en 1995 la société d'exploitation de Château Giscours, grand cru classé de l'appellation margaux. Comprenons-nous bien, pas le Château Giscours dans son ensemble, juste la société d'exploitation. Les propriétaires demeuraient la famille Tari, elle-même assez divisée pour des raisons obscures et souterraines auxquelles s'ajoutait la sempiternelle raison pécuniaire ; comme disait quelqu'un, peut-être La Bruyère, si vous voulez fâcher deux frères faites-en des héritiers. Très vite les rapports se tendent entre une partie des Tari et les nouveaux exploitants. Cela va durer près de 25 ans. Seuls les avocats sortent gagnants de cette longue guerre de tranchées?

À peine installés dans les murs, Éric Albada et son jeune directeur général Alexander van Beek se retrouvent avec un scandale à gérer. Le second vin d'un millésime antérieur aurait été « amélioré » avec du haut-médoc appartenant à Giscours, mais hors appellation saint-julien. Même si les nouveaux exploitants ne sont pas vraiment concernés, l'affaire fait grand bruit et salit l'image [...] Lire la suite