Villiers-le-Bel : étoile montante de la boxe thaï de 22 ans, Hugo Kapay s’est éteint

Maïram Guissé
Hugo Kapay (au centre), jeune boxeur habitant de Villiers-le-Bel, s’est éteint brutalement, à la suite d’un arrêt cardiaque

Le décès brutal du sportif a suscité de nombreuses réactions dans la ville. La solidarité s’organise pour la famille.


Il s’appelait Hugo Kapay, il avait 22 ans. Il était un espoir de la boxe thaï. Cet habitant de Villiers-le-Bel s’est éteint brutalement à la suite d’un arrêt cardiaque. L’annonce de son décès a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Le jeune homme devait combattre samedi 30 mars au gymnase Japy, à Paris (XIe). Ce sport, il l’avait choisi « par hasard », parce que la salle était en bas de chez lui. « Ce qui m’a plu, c’est qu’il fallait se battre, ne rien lâcher comme dans la vie de tous les jours… La boxe représente beaucoup pour moi », expliquait-il dans une vidéo mise en ligne en mars dernier.

Dès jeudi soir, la solidarité s’est mise en place. Une cagnotte a été lancée sur Internet « pour venir en aide à sa famille » pour l’enterrement. Ce vendredi, plus de 130 personnes avaient déjà contribué et la somme récoltée dépasse 3 500 €. « Tu vas nous manquer », peut-on lire dans les commentaires.

Des t-shirts à son effigie

« Je le connaissais très bien, réagit, ce vendredi Vafi, un de ses amis qui l’accompagnait. C’était un très bon gars, c’est tellement soudain… Nous allons faire des tee-shirts à son effigie, et tout ce qu’on récoltera sera reversé à la famille », indique le créateur de la marque « Sons of street ».

Le maire (DVG), Jean-Louis Marsac, s’est également exprimé sur son compte Twitter. « C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès d’Hugo, promis pourtant à un bel avenir sportif forgé à force de travail, d’efforts, de détermination et de passion, écrit l’élu. La ville vient de perdre une de ses étoiles. »

Hugo Kapay aimait Villiers-le-Bel, sa « ville de cœur ».

*www.cotizup.com/hugoconceptuel

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Les coupes rases vont s’intensifier pour soigner la forêt de Montmorency
«Le collectif des vrais gens» veut des garanties sur l’emploi à EuropaCity
Ile-de-France : interpellation d’une équipe de perceurs de banques
Déjà 40 ans que la ferme d’Ecancourt rapproche Cergy-Pontoise de la campagne
Osny : le Goût de France dans les assiettes des lycéens