Comment les villes moyennes ont pris leur revanche face aux grandes métropoles

·1 min de lecture

C'est une tendance que l'on sentait poindre en France depuis quelques années et qui s'est largement accentuée depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les villes moyennes, longtemps boudées, sont aujourd'hui recherchées en raison de leur taille humaine et de leurs loyers abordables, comme en témoigne le palmarès publié ce lundi par l'association Ville de France.

Au total, 30 de ces villes de moins de 100.000 habitants ont été classées en fonction de leur fréquentation. Et elles "ont plutôt bien résisté entre mars 2020 et janvier 2021, avec un flux moyen équivalent à 76% de leur niveau pré-Covid malgré deux confinement, un couvre-feu et des fermetures de restaurants et de sites culturels", confirme Caroline Cayeux, présidente de l'association Villes de France, lundi sur Europe 1.

>> EN DIRECT- Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 22 mars

Villefranche-sur-Saône devant Chambéry et Pau

La grande gagnante s'appelle Villefranche-sur-Saône. Située dans le Rhône, la ville a enregistré la visite de plus de 2,5 millions de passants sur la période étudiée. Pour son maire Thomas Ravier (divers droite), c'est le résultat de paris de long terme : "On a mené des vraies politiques de soutien financer pour des travaux et pour des réhabilitations de commerces. On n'a pas hésité à acquérir des locaux pour permettre l'implantation d'une grande droguerie en plein centre-ville, un type de commerce que l'on voit plutôt dans les zones périphériques. De remettre ça en plei...


Lire la suite sur Europe1