A Villers-Cotterêts, le sauvetage complexe d'un joyau royal oublié

·2 min de lecture

Avec un financement public de 185 millions d'euros, la rénovation du château de Villers-Cotterêts est le deuxième chantier du patrimoine, après Notre-Dame de Paris.

Redonner son éclat Renaissance à une résidence royale défigurée: c'est l'énorme défi à relever d'ici 2023 de la rénovation du château de Villers-Cotterêts, qui doit abriter la "cité internationale de la langue française" voulue par Emmanuel Macron. Dans ce château situé dans l'Aisne, à 85 km au nord-est de Paris, François Ier avait émis en 1539 l'ordonnance imposant le français comme langue de l'administration: un acte fondateur dans l'histoire de France.

Depuis un an, 250 ouvriers et artisans s'affairent derrière des bâches de plastique qui couvrent murs et toitures. Avec un financement public de 185 millions d'euros, c'est le deuxième chantier du patrimoine, après Notre-Dame de Paris. Surmonté de la deuxième grue la plus haute de France. Cet été, à plein régime, ils seront 600 artisans de divers corps de métier à y travailler. La première tranche du chantier, avec la finalisation d'un parcours de visite racontant l'histoire de la langue française, doit être achevée au printemps 2022, l'ensemble un an plus tard.

Cette ancienne résidence royale gérée par le Centre des monuments nationaux (CMN) doit devenir un lieu à la fois de visites, de recherche, de formation, d'innovation... En pleine forêt de Retz, dans ce Valois d'où est partie l'expansion du royaume de France, Villers-Cotterêts est à sa naissance au XVIe siècle une résidence appréciée des rois qui viennent y chasser et jouer au jeu de paume.

Molière, Corneille et Racine y joueront plusieurs de leurs pièces. La famille d'Orléans qui a hérité du château va imposer ensuite ses rénovations architecturales au détriment de l'empreinte Renaissance d'origine.

Dépôt de mendicité

Après la Révolution, le château souffre profondément pendant deux siècles de plusieurs(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles