A Villejuif, 100 000 m3 de terres déjà retirées pour la future gare

Laure Parny
Le chantier de la future gare de l’Institut Gustave-Roussy, qui doit descendre à 50 m de profondeur

Les travaux de la future gare de Villejuif Institut Gustave-Roussy sont très impressionnants. Un immense trou de 62 m de diamètre est creusé.


Il fait déjà 8 m de profondeur mais il faudra en atteindre 50 ! Le trou qui est creusé depuis le mois d’août au pied de l’Institut Gustave-Roussy est extrêmement impressionnant. D’un diamètre de 63 m, il accueillera à terme la seconde gare la plus profonde de la ligne 15 sud du Grand Paris Express après celle de Saint-Maur. Les parois moulées ont déjà été implantées tout autour du trou et 100 000 m3 de terres ont déjà été retirées sur les 300 000 qui devront être extraites en tout.

« Les parois font 65 cm d’épaisseur environ, mais nous allons renforcer au fur et à mesure avec une coque en béton coulée sur place, précise Maryse Rozier-Chabert, la cheffe de projet de la Société du Grand Paris dans ce secteur. C’est vrai que ce chantier est très vaste, le dessableur, par exemple, est l’un des plus grands d’Europe ! »

Les terres retirées sont évacuées grâce à des voies spécialement créées pour accéder au plus vite à l’A6 sans passer par Villejuif. La gare de l’IGR, dont le coût avoisine les 250 M€, est d’autant plus importante pour le Grand Paris Express qu’elle sera le lieu de connexion entre les lignes 14 sud et 15 sud.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Cachan : le Grand Paris express expliqué à la maire de Montréal
Chevilly : le marché de Noël plonge le centre-ville dans le grand Nord
Grand Paris Express : Orbival organise ses premiers entretiens à Vitry
Ivry-sur-Seine : ils veulent une ville plus propre et des écoles plus sûres
Val-de-Marne : le programme du Téléthon ville par ville

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages