Publicité

La Ville de Paris suspend son financement à l’école privée Stanislas, où sont scolarisés les enfants d’Amélie Oudéa-Castéra

Au cœur de la controverse sur la scolarisation des trois enfants de la ministre de l'Éducation nationale, Amélie Oudéa-Castéra, l’établissement privé parisien Stanislas fait l’objet d’un rapport accablant de l'Inspection générale de l'Éducation nationale (IGEN). Rédigé en juillet dernier et divulgué mardi 16 janvier par Mediapart, le document de trente pages met en lumières des « dérives » jugées homophobes, sexistes ou encore non conformes aux lois et aux programmes officiels d’enseignement. Mercredi 27 janvier, la municipalité de Paris a exprimé son « étonnement » quant au fait que le rapport de l'IGEN n'ait fait l'objet d'aucune transmission officielle aux collectivités finançant la prestigieuse école catholique, a appris Le Monde.

En réaction à cette enquête administrative, la Ville de Paris a pris la décision de suspendre « à titre conservatoire » le financement accordé à Stanislas, « dans l'attente de clarifications » de la part de l'État. Dans son communiqué, la mairie a souligné avoir versé plus de 1,3 million d’euros à l'établissement au titre de l'année scolaire 2022-2023, « correspondant aux 483 élèves scolarisés en école maternelle et élémentaire, et aux 1 329 élèves au collège », conformément à la loi encadrant le financement des établissements privés sous contrat.

À lire aussi Polémique Amélie Oudéa-Castéra : 44 % des Français souhaitent la démission de la ministre de l'Éducation nationale

Un plan d’actions attendu de pied ferme

La municipalité ...


Lire la suite sur LeJDD