La Ville de Paris rachète le fonds du Bataclan, visé par les attentats du 13 novembre 2015

·2 min de lecture

La Ville de Paris s'est portée acquéreur pour 1,4 million d'euros de la société d'exploitation des spectacles Bataclan, c'est-à-dire du fonds de commerce de la célèbre salle, visée le 13 novembre 2015 par une attaque djihadiste. Cet achat doit encore être approuvé par le Conseil de Paris.

La Ville de Paris rachète au groupe Lagardère (propriétaire d'Europe 1, ndlr) le fonds de commerce du Bataclan, salle de spectacles visée par les attentats du 13 novembre 2015, a annoncé vendredi le premier adjoint Emmanuel Grégoire. Ce rachat de la société d'exploitation des spectacles Bataclan (SESB), pour 1,4 million d'euros, se fait via la société anonyme d'exploitation (SAE) du Palais omnisports de Paris-Bercy (POPB), dont le conseil d'administration a validé jeudi le projet, a indiqué Emmanuel Grégoire. Il devra être entériné la semaine prochaine au Conseil de Paris.

Le groupe Lagardère a accepté l'offre de la SAE POPB, a confirmé Jérôme Langlet, le directeur général de la filiale Lagardère Live Entertainment qui possède également les Folies Bergère et le Casino de Paris. "Si le projet se confirme, nous sommes persuadés que les équipes de l'Accor Arena (Bercy, ndlr) et de la mairie de Paris sauront, au côté de l'équipe du Bataclan, continuer à écrire cette histoire culturelle et engagée", a déclaré Jérôme Langlet.

Un atout culturel pour la Ville de Paris

"Outre la charge symbolique extrêmement forte qui lie cette salle à la ville de Paris" depuis les attentats, le Bataclan "nous intéresse beaucoup sur le plan industriel et culturel", a souligné Emmanuel Grégoire, par ailleurs président de la SAE POPB, société d'économie mixte de la Ville.

La Ville aura ainsi "une troisième salle dans le giron de la SAE POPB avec Bercy et la future Arena 2 de la Porte de la Chapelle, sur ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles