Comment la ville de Marseille veut limiter l'impact négatif du tourisme cet été

Pour éviter une fréquentation touristique trop importante cet été, la ville de Marseille présentera le mois prochain un plan stratégique pour encadrer l'afflux de visiteurs. La mairie souhaite notamment créer de nouveaux circuits touristiques et privilégier, si possible, la qualité des touristes à la quantité.

Avec les difficultés pour voyager à l'étranger liées à la crise sanitaire du coronavirus, de nombreux Français choisissent l'Hexagone pour leurs vacances d'été. Si la saison touristique approche, la ville de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, souhaite limiter l'afflux de touristes en juin, juillet, août et septembre. La cité phocéenne s'attend une fréquentation équivalente, voire plus importante que lors de l'été 2020. Avec, en guise de crainte, de nombreux désagréments.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 24 avril

Créer de nouveaux circuits 

Incivilités, bruit, non-respect des distances sanitaires… l'été 2020 n'a pas laissé que de bons souvenirs dans la tête des Marseillais. "La carte postale a parfois été un peu entachée. On a quand même eu une clientèle qui a eu du mal à se comporter de la bonne façon", regrette Arnaud Payet, dirigeant d'un hôtel quatre étoiles sur le Vieux Port. "Une employée s'est pris une gifle par un client parce qu'elle lui a demandé de remettre son masque", rapporte-t-il. 

Pour éviter ces scénarios, la mairie souhaite créer de nouveaux circuits touristiques pour soulager les existants. La ville réfléchit également à privilégier la qualité à la quantité de touristes sur son territoire. "Il faut penser à l'avenir. La surfréquentation n'est pas une solution pour remplir les tiroirs caisses", explique Laurent Louardi, adjoint au tourisme à la mairie.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

 > Comment les festivals d'été s'...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :