Cette ville de la Marne piège ses habitants qui ne ramassent pas les crottes de leurs chiens

·3 min de lecture

Dans une vidéo humoristique, la commune de Châlons-en-Champagne a décidé de piéger les propriétaires de chiens qui ne ramasseraient pas les déjections de leurs animaux de compagnie en les appâtant avec de faux billets déposés sur le sol.

"Si vous êtes capable de vous baisser pour ramasser ce (faux) billet, alors vous l'êtes aussi pour ramasser les crottes de votre chien". La ville de Châlons-en-Champagne (Marne) a décidé d'utiliser la carte de l'humour pour sensibiliser ses habitants à la propreté des rues et des parcs de la commune.

Ainsi, la mairie a eu l'idée de faire une vidéo humoristique dans laquelle elle piège les propriétaires de chiens qui ne ramasseraient pas les déjections de leurs chers animaux de compagnie. Les agents de la ville ont disposé de faux billets de 10 euros au sol de plusieurs parcs afin de forcer les propriétaires de chiens à se baisser pour les ramasser. Sauf qu'au dos de ces faux billets était écrit le message suivant: "Si vous êtes capable de vous baisser pour ramasser ce (faux) billet, alors vous l'êtes aussi pour ramasser les crottes de votre chien". En une semaine, cette vidéo a déjà été partagée plus d'un million de fois sur les réseaux sociaux.

4500 litres de déjections ramassés chaque année

"Ces dernières années, on a eu de plus en plus de signalements pour des traces de déjections canines sur les voies publiques", raconte à BFMTV.com Lénaïck Leroy, directeur de cabinet du maire Benoist Apparu (LR), qui rapporte qu'environ 4500 litres de déjections canines sont ramassées par an sur la commune de Châlons-en-Champagne.

"Nous avons bien sûr un agent municipal qui est chargé de les ramasser sur un petit scooter à l'aide d'un aspirateur, mais ce sont des volumes qui sont considérables", déplore-t-il.  

Pour mettre un terme à ce fléau d'incivilités urbaines, la mairie a donc réfléchi à une stratégie de sensibilisation de la population. "On a commencé à sentir un ras-le-bol de la population (...) donc on s'est demandé: 'comment réussir à faire rentrer les citoyens dans une sorte de jeu?'". Lénaïck Leroy nous explique que l'idée était de faire quelque chose de léger, de prendre le problème par le biais de "l'humour", de "la pédagogie", de "marquer les esprits du plus grand nombre" sans pour autant avoir besoin d'actionner le levier de la réprimande.

Les passants "pris sur le fait"

La petite embuscade a été déployée dans les trois parcs de Châlons-en-Champagne les plus touchés par ce phénomène: à trois reprises pendant une heure, les agents de la municipalité se sont amusés à "prendre les gens sur le fait" et à les filmer en caméra cachée.   

Les passants piégés étaient "plus amusés qu'autre chose (...) par le côté décalé" de l'opération, se souvient Lénaïck Leroy. "On a pu un peu les chambrer parce qu'ils pensaient tomber sur un vrai billet. Or quand ils retournaient le billet, ça faisait place à un peu de déception au début, puis quand ils retournaient le papier, à un petit sourire." 

"Nous n'avons pas pris sur le fait que des récalcitrants!", note encore le directeur de cabinet du maire. "Heureusement, la plupart des maîtres de chien ramassent leurs déjections, et ceux qui ne les ramassent pas sont une minorité à polluer le quotidien de tout le monde".

La municipalité rappelle mettre à disposition à la mairie des sacs spéciaux pour ramasser les déjections canines, et ajoute que ceux qui refuseraient de se prêter au jeu risquent une amende de 135 euros.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Des chiens jouent à cache-cache

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles