La ville de Malmö en Suède se mobilise contre l'antisémitisme

·1 min de lecture

C’est à Malmö, en Suède, que s’est tenu ce mercredi 13 octobre un forum international pour la mémoire de l'Holocauste et le combat contre l’antisémitisme, en présence des représentants d’une quarantaine de pays mais aussi des géants d'internet. Le royaume nordique, en tant que pays neutre, n’a pas participé à la Seconde Guerre mondiale, mais il se veut aujourd’hui à la pointe de ce combat.

Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

C’est un ancien dirigeant suédois qui avait organisé une première conférence à Stockholm en 2000 sur le souvenir de l'Holocauste. Vingt-et-un an après, l’idée est donc de trouver de nouveaux moyens pour entretenir cette mémoire, et pour lutter contre l’antisémitisme contemporain.

C’est ce qu’a rappelé le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel : « Ce devoir de ne jamais oublier nous incombe, à nous les Européens. Mais se souvenir, ce n’est pas assez. Alors que les derniers survivants de la Shoah nous quittent, l’antisémitisme resurgit. Nous devons agir, nous devons réagir, maintenant. »

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven, qui va quitter ses fonctions le mois prochain, a fait de la lutte contre l'antisémitisme un de ses derniers grands combats, promettant de mieux protéger les quelque 15 000 à 20 000 juifs de Suède. Et de ce point de vue, le choix de Malmö pour accueillir cette conférence est significatif. Cette ville cosmopolite, porte d’entrée des migrants en Suède, est souvent présentée comme la plus antisémite du pays.

Les juifs qui affichent ostensiblement leur religion sont menacés. En 2020, lors d’une manifestation, des appels au meurtre de juifs ont été proférés. Résultat : la communauté juive de Malmö est en train de fondre. Ils ne seraient plus que quelques centaines.

► À lire aussi : Dire « non » à l’antisémitisme en Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles