Voici la ville la plus chère au monde… Elle détrône Paris, New York et Hong Kong

·2 min de lecture

Cette ville devient pour la première fois la ville la plus chère du monde. Elle détrône Paris, New York ou encore Honk Kong. En cause ? L'augmentation fulgurante des prix des produits et biens de consommation de la vie courante, comme les produits alimentaires et les transports.

Vivre dans certaines villes demande de se serrer la ceinture en déboursant des loyers exorbitants et en faisant face à un coût de la vie supérieur à la moyenne. Paris, Londres ou encore New York sont connues pour être les villes les plus chères du monde, mais les voilà détrônées par une agglomération inattendue. D’après une étude annuelle menée par The Economist, Tel-Aviv arrive en tête du classement.

« En cinquième position l’année dernière, Tel-Aviv devient la ville la plus chère du monde » déclare le journal qui a classé 173 villes en se basant sur les prix des produits et biens de consommation de la vie courante, à l’instar des produits alimentaires et des transports. Le prix de l'immobilier n’est pas pris en compte dans le calcul de l'indice.

C’est la première fois que cette commune d’Israël se hisse à cette place. L’étude explique que cela tient notamment à la flambée de la devise israélienne, le shekel, face au dollar.

Par ailleurs, « les problèmes de chaîne d’approvisionnement ont contribué à la montée des prix » et ce dans de nombreuses villes. Partout dans le monde, les prix ont fortement augmenté cette année. Cela s’explique notamment par la hausse du coût des matières premières. L’étude souligne qu’il « s'agit de l'augmentation la plus rapide enregistrée depuis cinq ans ». The Economist souligne que « le Covid-19 et les restrictions sociales pèsent toujours sur la...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles