Une ville de bureaux en bois bientôt aux portes de Paris

Egloff, Emmanuel
La visualisation du projet de bureaux en bois. / Crédit : Arboretum

Arboretum. Le nom annonce la couleur. Ce sera du bois. Une véritable ville en bois. Mais une ville de bureaux, où 8.000 à 10.000 personnes pourront travailler quotidiennement.

Ce projet immobilier hors norme est lancé par Guillaume Poitrinal et Philippe Zivkovik, via les sociétés qu’ils ont fondées, le promoteur immobilier WO2 et le fonds d’investissement Icawood.

Situé à Nanterre-La Défense, ce campus sera entouré d’un parc de 25 hectares en bord de Seine. Sept restaurants bio, une salle de sport de 2 000 m2, 14 000 m2 de terrasses utilisables pour travailler sont partie intégrante de cet ensemble. Et, surtout, un immense bâtiment en bois massif, forcément bas carbone. Arboretum est également un gros projet sur le plan financier. 650 millions d’euros sont mis sur la table pour le mener à bien.

Un risque financier important

Les fonds propres sont amenés par Icawood, mais aussi BNP Paribas et FFP, la société d’investissement de la famille Peugeot. Le risque pris par les associés est également important, car Arboretum est lancé alors même qu’aucun locataire ne s’est encore engagé. Avec 126 000 m2 de bureaux, c’est mêmele plus important projet à se lancer ainsi, «en blanc», comme disent les professionnels de l’immobilier, depuis 1997 et l’immeuble Cœur Défense. Une stratégie risquée, forcément, mais qui permet de gagner beaucoup si elle fonctionne. Les travaux d’Arboretumvont débuter dès cet été pour une livraison en décembre 2022.



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

La Chine ouvre au public son premier gratte-ciel horizontal 
Le chantier de la plus haute tour de France est lancé 
Ces architectes espèrent mêler bureaux et stade de foot