Une ville bretonne va recycler les masques usagés en règles et en équerres

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La municipalité ne veut plus voir de masques traîner dans la rue. 
La municipalité ne veut plus voir de masques traîner dans la rue.

C'est un mal persistant depuis maintenant plusieurs mois : les masques jetables, qui nous protègent du Covid-19, se retrouvent régulièrement sur le trottoir ou dans le caniveau après usage. Une mauvaise habitude passible d'une amende de 68 euros, au même titre que les mégots de cigarette ou n'importe quel autre déchet. Mais à Locminé, petite ville du Morbihan, la mairie pense avoir trouvé la parade en installant des dizaines de bornes colorées près des pharmacies, des établissements scolaires ou dans le centre-ville, rapporte Le Parisien. Avec un double objectif : inciter à la propreté, mais également revaloriser la matière.

« Motiver tout le monde à faire un effort »

De fait, les masques jetables collectés sont destinés à être recyclés? en règles et en équerres pour les quelque 2 000 élèves du secteur. « On en trouvait un peu partout sur la voie publique. Nous nous sommes dit qu'il fallait motiver tout le monde à faire un effort », confie Mickaël Offret, conseiller municipal à l'origine de l'initiative, au quotidien francilien. Le maire de la ville, Grégoire Super, insiste en rappelant qu'« il ne faut surtout pas jeter [ce genre de déchets] dans les poubelles jaunes ». Alors qu'une récente mission parlementaire préconise de mieux recycler les masques usagés, Locminé peut se targuer d'être la première collectivité du Grand Ouest à organiser ce type de collecte. La ville de Tours (Indre-et-Loire) a également mis en place une initiative similaire.

À LIRE AUSSIC [...] Lire la suite