Les “Village People” ne veulent plus que Donald Trump utilise leur musique

Victor Willis, le policier des Village People est formel. Il ne veut plus que Donald Trump utilise leurs célèbres chansons pour animer ses différents meetings. En cause, la récente prise de position du Président des Etats-Unis qui a menacé de mobiliser l’armée face aux manifestants contre le racisme. “Si Trump demande à l’armée de tirer sur ses propres citoyens (sur le sol des États-Unis), les Américains se soulèveront de manière si massive devant la Maison blanche qu’il pourrait être forcé de quitter son poste avant l’élection. Ne faites pas cela Monsieur le président! Et je vous demande de ne plus utiliser aucune de mes chansons à vos meetings, en particulier ‘Y.M.C.A.’ et ‘Macho Man’. Désolé, mais je ne peux pas soutenir ce que vous proposez,” peut-on lire sur sa page Facebook.

Trump arrêtera-t-il ?

Les Village People n’ont pas toujours été aussi catégoriques. ″À partir du moment où notre musique n’est pas utilisée pour une campagne de publicité spécifique, l’utilisation qu’en fait le président est légale. Il a toujours été respectueux dans son utilisation de notre musique et n’a pas franchi la limite”, avait alors expliqué le groupe sur sa page Facebook. Si la loi ne leur permet pas d’interdir à Donald Trump d’arrêter d’utiliser leur musique, le groupe espère qu’il le fera de lui-même.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi