Un village allemand achète tout le stock de bières pour desservir un festival néo-nazi

Annabel Benhaiem
allemagne

ALLEMAGNE - Ils ne voulaient pas de ce festival de musique néo-nazi. Les habitants d’Ostritz, un petit village allemand de Saxe, ont acheté tout le stock de bières du supermarché pour empêcher les militants de “Schild und Schwert” de profiter de ce week-end.

Au départ, il y a eu un ordre du tribunal administratif de Dresde. Ce dernier avait estimé quelques jours plus tôt que la vente d’alcool devait être interdite parce que le festival réunissait plusieurs mouvances d’extrême droite, dont l’agressivité et la violence avaient déjà fait irruption lors de précédents rassemblements.

La police a donc procédé à une saisie sur le site du festival néo-nazi de 4400 litres de bière. 

La police a publicisé son action sur Twitter, avec moult photos. Un compte parodique de la police locale a plaisanté sur des faux échanges entre police allemande et polonaise, entre bières et vodka, pour “faire de la place dans les locaux”.

Puis, les villageois, accompagnés par l’Abbaye de Saint-Marienthal, ont acheté la totalité du stock de bière du supermarché du village, soit 120 caisses. Toute la presse allemande, le Spiegel Online en tête, a salué l’action pacifiste et fine des habitants d’Ostritz.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post