"Un vilain petit canard" : Meghan Markle fait de douloureuses confidences sur ses années lycée

  • Meghan Markle a lancé son podcast Archetypes, sur Spotify.

  • La duchesse de Sussex a souffert de solitude durant sa scolarité.

  • Meghan Markle a assuré qu'elle était "la fille intelligente, pas la fille belle."

Des confidences bouleversantes... Mardi 6 septembre 2022, Meghan Markle a sorti un nouvel épisode du podcast Archetypes, disponible sur Spotify, dans lequel elle a donné la parole à Mindy Kaling. Dans celui-ci, la femme du prince Harry a fait des confidences sur ses années lycée et a assuré avoir été "un vilain petit canard." En toute transparence, elle a expliqué : "Je n'étais pas une beauté conventionnelle. Peut-être qu'aujourd'hui, ce serait considéré comme beau, mais j'avais une bonne chevelure frisée et un énorme espace entre les dents. J'étais l'intello. Pour toujours et à jamais (...) J'étais la fille intelligente, pas la fille belle." Ayant souffert de solitude durant sa scolarité, Meghan Markle a confié : "Je n'avais jamais personne avec qui déjeuner le midi. J'étais un peu une solitaire et j'étais très timide, je ne savais pas où me placer. Alors, je suis devenue présidente du Club Multiculturel et présidente d'un Club Français et en faisant cela, j'avais des rendez-vous sur mes pauses-déjeuner. Donc je n'avais pas à me soucier de savoir si j'allais manger seule ou pas, car j'étais très occupée."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Spotify Podcasts (@spotifypodcasts)

Au début de sa carrière à (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Obsèques d'Elizabeth II : cette petite phrase du prince William qui prouve qu'il se prépare au pire
Mort d'Elizabeth II : une cousine de la Reine s'évanouit pendant la cérémonie à Westminster
Harry et William réconciliés ? Ce dîner entre les deux frères en plein deuil de la Reine
Meghan Markle : même les Américains commencent à lui préférer Kate Middleton…
Harry et Meghan descendus en flamme par un proche du prince Philip, “le duc d'Edimbourg avait prévenu”