Qui est Viktor Bout, le marchand d'armes russe libéré par les États-Unis ?

© Saeed KHAN / AFP

Viktor Bout, le marchand de mort . Ce nom a incarné deux décennies durant le trafic international d'armes né du chaos de la chute de l'URSS, une carrière qui inspira Hollywood avant que les États-Unis ne le rattrapent et l'enferment en prison. Jeudi, après de longues tractations, Washington a accepté de remettre à Moscou cet homme de 55 ans, arrêté en 2008 lors d'une opération américaine en Thaïlande, en échange de la basketteuse Brittney Griner , détenue en Russie depuis des mois pour une affaire de cannabis.

>> LIRE AUSSIMoscou confirme négocier l'échange d'un trafiquant d'armes russe détenu aux États-Unis

Condamné en 2012 à 25 ans de prison , ce moustachu charismatique faisait l'objet de négociations depuis des années entre Moscou et Washington.

Il a su profiter de la chute de l'URSS en 1991

Né, selon un rapport des Nations unies, à Douchanbé, capitale de l'ex-république soviétique du Tadjikistan, Viktor Bout étudie à l'Institut militaire des langues étrangères de Moscou, avant d'entrer dans l'armée de l'Air. Il a su dès 1991 et la chute de l'URSS, selon ses accusateurs, profiter du chaos post-soviétique pour acquérir à bas prix quantité d'armements sur des bases militaires livrées à elles-mêmes et auprès d'officiers en quête de moyens de s'enrichir ou simplement de subsister.

Autre coup de génie, il a constitué sa propre flotte d'avions cargo pour livrer ses cargaisons à travers le monde.

Le film "Lord of War" inspiré de sa vie

Le journaliste américain Douglas Far...


Lire la suite sur Europe1