Les Vikings (Arte) 5 bonnes raisons de voir ce classique avec Kirk Douglas

·1 min de lecture

UN FILM HISTORIQUE

Du VIIIe au XIe siècle, des groupes d’envahisseurs scandinaves font trembler l’Europe, poussant leurs incursions jusqu’à Constantinople et la Russie. Leur terrain de chasse de prédilection est l’Angleterre, un puzzle de petits royaumes rivaux, qui n’opposent guère de résistance à leurs raids éclairs. On complote, on assassine, on usurpe le trône, tel Aella (Frank Thring), le tyran de Northumbrie, frappé par les razzias des Vikings. Ainsi commence ce film, raconté au plus près de l’Histoire. Avec une patience d’archéologue, Kirk Douglas a écumé les musées de Norvège et du Danemark, exigeant que chaque détail, même le plus infime, soit minutieusement restitué.

LES VIKINGS, CES GRANDS ENFANTS

Entre deux pillages sur les côtes anglaises, ces fiers et valeureux guerriers savent tout de même se détendre : ils ripaillent, trinquent au dieu Odin, tranchent à la hache les tresses des épouses infidèles, quand ils n’organisent pas des jeux idiots… Autant dire que la série Vikings n’a rien inventé. Les drakkars, le village sur le fjord, les banquets, le roi Ragnar, ici incarné par le truculent Ernest Borgnine, sont déjà dans ce fleuron du film d’aventures.

À lire également

Kirk Douglas, la légende d’Hollywoo... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi