VIH : "Le fonds mondial aurait besoin de 18 milliards d'euros" selon Aides

La rédaction d'Allodocteurs.fr
L'association AIDES demande au president Macron de mobiliser la communaute internationale pour contribuer suffisamment au Fonds Mondial qui finance les programmes de traitement et de prevention contre ce virus dans les regions en difficultes.

Face aux besoins croissants pour contrer l'évolution du VIH dans le monde, l’association AIDES relance une campagne "choc" sous forme d'une série d'avis de recherche autour du Président de la République. Leur message ? "Nous recherchons un Emmanuel qui aime tout ce qui marche pour mettre fin au SIDA". Ou, indice supplémentaire… "Un Emmanuel (...) très énervé par les carabistouilles"… Une interpellation décryptée par le directeur général d’AIDES, Marc Dixneuf.

  • Pourquoi faire appel au Président de la République ?

Marc Dixneuf, DG Aides : " Cette année la France accueille la conférence de reconstitution du Fonds Mondial. Le Fonds Mondial (de lutte contre le sida ndlr) existe depuis une dizaine d’années et est très efficace pour financer la lutte contre le Sida dans le monde. Et la France pour la première fois, alors que c’est le pays à l’origine de la création du Fonds, l’accueille en octobre prochain. C’est la première raison. C’est le Président de la République qui va appeler les autres membres des pays riches à abonder au Fonds. Et comme ce sont les pays membres du G7 principalement qui abondent le fonds, et bien il s’agissait de leur dire : « le G7 se réunit en France, la conférence du Fonds mondial, c’est en France également, donc on parle au Président de la République française. »

  • Les pays riches on-ils tendance à se désengager ?

Marc Dixneuf, DG Aides : "Ce n’est pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi