Vigile tué à Paris : ce qu’il s’est passé lundi matin dans l’ambassade du Qatar

© EMMANUEL DUNAND / AFP

Que s’est-il passé ce lundi matin dans l’ambassade du Qatar à Paris (8e) alors qu'un vigile y a trouvé la mort, tué par un individu  ? Selon le rapport d’intervention des policiers primo-intervenants qu’Europe 1 a consulté, les effectifs en patrouille dans le quartier ont été avisés à 6h30 d’une "rixe" à l’intérieur de l’établissement. À 6h35, ils sont devant l’établissement, accueillis par la femme de ménage. Mais comme il est d’usage dès lors que cela touche à une représentation diplomatique, les policiers reçoivent l’ordre de ne pas rentrer à l’intérieur.

Depuis l’extérieur, ils aperçoivent un homme à l’intérieur de l’ambassade en train de porter des coups à la victime, tentant de l’étrangler. Les policiers avisent alors leur salle de commandement qui leur demande de ne pas rentrer à l’intérieur avant d’avoir obtenu une autorisation écrite de l’ambassadeur ou d’un représentant. Ce n’est que vers 6h50 qu’un ministre conseiller de l’ambassade du Qatar se présente devant la grille et demande aux policiers d’intervenir.

"Si vous rentrez, vous ne ressortirez pas vivants"

Pendant ce temps-là, l’agresseur continue de porter des coups de pied à la victime. A 7h04, en attendant l’autorisation écrite, les policiers préviennent les pompiers. Une minute plus tard, le document est finalement rédigé par le représentant de l’ambassadeur. La salle de commandement exige aux effectifs sur le terrain de lui faire parvenir cette autorisation écrite.

>> LIRE AUSSIRhône : un homme tué pa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles