En vigilance rouge, la Moselle en proie aux inondations

"En 20 ans je n'ai jamais vu ça": placée en vigilance rouge pluie-inondation jusqu'à 22H00, la Moselle est confrontée à d'importantes précipitations vendredi, forçant les pompiers à des centaines d'interventions dans les communes où l'eau atteint parfois 40 centimètres de hauteur dans les rues.

"J'ai réussi à sortir une partie de mon outillage cette nuit, mais c'est la catastrophe: le chauffe-eau, le tableau électrique, tout est inondé il n'y a plus rien qui marche", se désole auprès de l'AFP Christian Vivin, habitant de Boulay-Moselle depuis 12 ans, constatant sa cave immergée jusqu'à 2,40 m de hauteur.

"Il y a de l'eau plus haut que moi, c'est la première fois que ça m'arrive. On avait déjà eu des petits problèmes d'inondation, d'égouts, mais pas comme ça", témoigne-t-il.

Plusieurs rues sont bloquées dans cette commune de 5.000 habitants à l'est de Metz, où les pompiers sont déployés en nombre pour des opérations de pompage: l'eau atteint déjà le haut des roues des voitures et les pluies se poursuivent. La mairie, comme d'autres bâtiments, est privée d'électricité.

"En 20 ans je n'ai jamais vu ça, ça n'a jamais été aussi intense ici", confirme Valérie Henrion. Installée sur les hauteurs de la commune, sa maison a jusque-là été davantage préservée, mais elle s'inquiète. "Ils annoncent de la pluie plusieurs jours, donc c'est pas prêt de s'arrêter", anticipe-t-elle.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a appelé les Mosellans, sur le réseau social X, "à la plus grande prudence et au respect des consignes des autorités". Les forces de l'ordre demandent aux habitants de rester chez eux, et de "surélever les objets de valeur" pour limiter les dommages, tout en ne sollicitant les pompiers "qu'en cas de réelle nécessité".

- "Les pluies vont continuer" -

Selon un bilan communiqué par les sapeurs-pompiers du département, "près de 177 communes sont impactées".

La zone s'est étendue et concerne les secteurs de Boulay, Saint-Avold, Sarreguemines et Bouzonville, précisent-ils. "Les habitants de ces secteurs doivent s'attendre à des conditions météorologiques difficiles".

"Nous avons reçu plus de 2.000 appels sur tout le département. On est à l'heure actuelle à 740 interventions, 650 sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis ce matin avec de nombreux véhicules, de nombreux moyens de pompage également et des équipes spécialisées", a déclaré à l'AFP Jérôme Boulanger, directeur départemental adjoint du Sdis 57.

Météo-France fait état d'un épisode pluvieux "sur une petite portion nord-est du pays" et a classé en vigilance orange les départements voisins de Meurthe-et-Moselle, des Vosges et du Bas-Rhin, en plus de la Moselle en rouge.

"Les quantités d'eau attendues sur l'épisode sont revues à la hausse. Elles seront de l'ordre de 80 et 100 millimètres de la région de Thionville à l'Alsace bossue. Sur le Bas-Rhin les cumuls 70 à 90 mm sont attendus sur l'extrême nord du département, 40 et 70 mm plus au sud", indique l'organisme de prévisions.

"Les pluies vont encore continuer et les rivières vont encore monter jusqu'au milieu de la nuit. Donc on ne peut pas dire que le plus dur soit passé", a pointé le préfet Laurent Touvet, en fin d'après-midi. "La situation reste sérieuse mais n'est pas dramatique".

Météo-France devrait abandonner la vigilance rouge à 22H00.

- Collège évacué -

Une partie de l'autoroute A4, reliant Paris à Strasbourg, est fermée à la circulation, a indiqué le préfet sur son compte X, de même qu'une trentaines de routes départementales, ainsi qu'une portion de l'A320 en direction de l'Allemagne, et de l'A35 qui traverse l'Alsace du nord au sud.

Selon le Républicain Lorrain, les parents d'élèves ont été appelés à récupérer leurs enfants dans plusieurs écoles ou collèges, comme à Bouzonville ou Falck.

Le collège de Diemeringen, dans le Bas-Rhin, a dû être évacué, et les accès au village sont tous coupés.

Dans ce département, une centaine d'interventions des secours étaient en cours à 15H30, selon la préfecture, notamment pour des "dégagements de chaussées", mobilisant 120 sapeurs-pompiers et 50 engins. Une dizaine de routes départementales sont coupées à la circulation.

Le pic de crue est attendu en fin de journée et dans la nuit.

mlx-apz/bdx/fan