Un vieux prêt en francs suisses fait exploser la dette d’une commerçante

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Montant du prêt : 150 000 euros, soit 243 225 francs suisses. (Photo d'illustration)
Montant du prêt : 150 000 euros, soit 243 225 francs suisses. (Photo d'illustration)

Elle ne savait visiblement plus comment s'en sortir et a tenté un recours malheureux auprès de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), en vain. En Grèce, une commerçante fait face à une explosion de sa dette en raison d'un prêt bancaire contracté? en francs suisses ! En 2007, cette citoyenne avait souscrit son prêt auprès de l'Eurobank Ergasia, la troisième banque de Grèce, dans le but d'acheter un logement, rapporte le site 20 Minutes, vendredi 12 février. L'établissement bancaire est en réalité une filiale de l'EFG Bank European Financial Group, basé à Genève en Suisse.

Montant du prêt : 150 000 euros, soit à l'époque 243 225 francs suisses. Car c'est bien dans cette devise que la commerçante a contracté son prêt, et non en euros, pourtant monnaie de la Grèce, et ce, sur les conseils de la banque. Or, près de 15 ans plus tard, voilà que ce prêt s'est révélé en réalité un cauchemar : le franc suisse ayant connu une revalorisation, la dette due par la commerçante a explosé. Au mois de février 2015, l'argent emprunté atteignait environ 240 000 euros, soit près de 100 000 euros de plus que le montant d'origine. Entre-temps, la commerçante, ayant perdu la vue, a été contrainte de s'arrêter de travailler et ne pouvait plus rembourser son prêt.

Du risque du taux de change

Comment ce surcoût a-t-il pu grimper en flèche ? 20 Minutes indique que la plaignante n'avait apparemment pas prêté assez d'attention à une clause bien spécifique de son contrat lors de [...] Lire la suite